Qu’est-ce que le numéro IBAN ?

Tous les titulaires de comptes bancaires reçoivent un Relevé d’Identité Bancaire (RIB) sur lequel figure plusieurs numéros et codes.

Parmi eux se trouve l’IBAN, un code spécifique, qui tient un rôle de première importance.

Alors, qu’est-ce que l’IBAN ? Et à quoi sert-il ?

L’IBAN : qu’est-ce c’est ?

Le sigle IBAN est utilisé en tant qu’abréviation du terme « International Bank Account Number ».

Il s’agit d’un numéro que l’on trouve sur tous les RIB (Relevé d’Identité Bancaire) des comptes bancaires.

Sa fonction première est de permettre l’identification d’un compte en banque.

Mais il permet également de réaliser d’autres opérations bancaires diverses.

Comment se compose l’IBAN ?

En France, les numéros IBAN se composent tous d’un code de 27 caractères, qui comprennent aussi bien des chiffres et des lettres.

L’ensemble des IBAN se composent donc d’une manière similaire :

  • Les deux premières lettres correspondent à un code pays. En France, il s’agit du code « FR ».
  • Les deux chiffres qui suivent désignent la clé de contrôle. Et si l’IBAN ne compose uniquement de chiffre, alors il débute toujours par FR76.
  • Les 23 caractères suivants correspondent au « Basic Bank Account Number », ou BBAN. Ce code permet d’identifier l’établissement bancaire, le numéro de compte, le code de guichet et la clé RIB. Ainsi, le BBAN désigne le RIB.

À quoi sert un IBAN ?

Chaque compte en banque est irrémédiablement associé à un code IBAN. Un numéro IBAN permet notamment de :

  • Effectuer des opérations et transactions bancaires, à l’image des virements, des prélèvements… Il peut s’agir d’opérations nationales ou internationales.
  • Identifier le compte bancaire d’un client : compte joint, compte personnel, compte professionnel, etc.

Où trouver l’IBAN ?

Un code IBAN est très simple à trouver, puisque l’information se trouve toujours sur les RIB.

Il s’obtient dès l’ouverture d’un compte bancaire auprès de tous les types de banques : banques traditionnelles, banques en ligne, etc.

Ensuite, l’IBAN se consulte sur différents documents :

  • Le relevé de compte bancaire ;
  • Le chéquier, si le client en possède un ;
  • Sur l’espace client de la banque. Pour cela, il suffit de se connecter à son espace personnel et de télécharger un RIB. Il est aussi possible d’enregistrer, d’envoyer ou d’imprimer le RIB.

IBAN et SEPA

Depuis le 1er janvier 2014, une « zone SEPA » (SEPA pour « Single Euro Payments Area ») a été instaurée et a permis d’harmoniser les virements et les prélèvements bancaires.

La zone SEPA regroupe l’ensemble des pays membres de l’Union européenne, ainsi que l’Islande, la Suisse, Saint-Martin, la Norvège et la Principauté de Monaco.

Ainsi, les informations de l’IBAN permettent alors d’effectuer toute opération bancaire au sein de la zone SEPA : effectuer un prélèvement, émettre un virement national ou international, etc.

L’IBAN est une information indispensable à renseigner pour les opérations bancaires au sein de la zone.

Numéro IBAN et sécurité

Le numéro IBAN n’est pas une donnée bancaire confidentielle, puisqu’on la transmet à différents organismes et prestataires.

En effet, lorsqu’on souhaite mettre en place des paiements automatiques (assurances, téléphonie, etc.), on transmet toujours un RIB, qui comprend le numéro IBAN.

C’est aussi le cas lorsqu’on souhaite recevoir des paiements par ce biais (virement bancaire pour les professionnels, par exemple).

Il ne faut donc pas s’inquiéter : transmettre cette information est chose courante. Et l’utilisation de l’IBAN est toujours sécurisée.

Pour mettre en place un paiement régulier ou un prélèvement sur le compte bancaire, il est indispensable de signer un mandat d’autorisation de prélèvement.

Ce document peut être numérique ou physique.

Enfin, le prestataire procure aussi à son client une référence unique de mandat, aussi appelée « RUM ».

En revanche, pour la perception de paiements ou de versement, il suffit alors de transmettre son IBAN à la personne ou à l’organisme en question, sans effectuer de démarche supplémentaire.

Et vous, qu'en pensez vous ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici