Comment faire des économies sur votre logement ?

Le logement représente le poste de dépense le plus important. Pour préserver votre budget, il est donc légitime de chercher des moyens de faire des économies.

Pour y parvenir, voici des pistes à explorer. En réalisant ces efforts, vous aurez toutes les chances de voir vos dépenses se réduire.

Faire des économies d’électricité

Un ménage français de 4 personnes dépense en moyenne 2400 euros mensuels pour couvrir ses dépenses d’éclairage, de chauffage et d’électricité pour ses appareils ménagers.

La consommation d’énergie se répartissent en général comme suit :

  • 62 % pour le chauffage ou la climatisation
  • 17 % pour le fonctionnement des appareils électriques
  • 14 % pour la production d’eau chaude
  • 7 % pour la cuisson

Pour faire baisser ses dépenses dans le domaine, il est donc conseillé de comparer les fournisseurs d’énergie.

Avec l’ouverture à la concurrence, les offres deviennent plus avantageuses. Changer de fournisseur d’énergie permet de faire des économies.

Vous pouvez aussi programmer vos appareils électroménagers pour qu’ils tournent pendant les heures creuses.

Entre 22 heures et 6 heures, l’électricité est en effet 40 % moins chère. Ce réflexe permet donc de faire de belles économies.

Débrancher les appareils permet également d’économiser son électricité. Lorsqu’ils sont en veille, ils continuent en effet à consommer.

De nouvelles habitudes permettent de réduire les dépenses dans votre logement.

Réaliser des économies sur le chauffage

Représentant le poste de dépense le plus important, des efforts sont à faire sur le chauffage afin d’économiser sur votre logement.

L’isolation est primordiale dans toute habitation. Plus elle est efficace, moins les déperditions de chaleur seront importantes.

Pour être bien isolé, vous devez veiller à bien isoler vos murs, aussi bien au niveau intérieur qu’extérieur.

Les combles sont en général responsables d’une grosse perte de chaleur. Des crédits d’impôt et une prime d’énergie peuvent être obtenus pour effectuer des travaux dans cette zone.

Pour une consommation plus responsable de chauffage, des thermostats peuvent être installés.

Ils permettent de réguler la température dans le logement aussi bien le jour que la nuit.

Pendant votre absence, vous pouvez donc le laisser au minimum et effectuer de véritables économies d’énergie.

La bonne température est en général de 19 degrés. Au-dessus, vous devez savoir qu’il vous faudra compter en moyenne 7 % d’énergie en plus.

Une des astuces à mettre en place est de réduire le chauffage une heure avant le coucher.

Cette simple habitude de le descendre de 3 degrés permet d’économiser jusqu’à 20 % sur sa consommation de chauffage.

Vous pouvez même aller plus loin en le coupant complètement lorsque vous êtes absent.

L’entretien régulier des radiateurs permet de gagner en efficacité. En effet, un convecteur encrassé consomme en moyenne 10 % de plus.

Entretenir sa chaudière

Toute chaudière doit être révisée une fois par an.

En effet, ce décret n°2009-649 du 9 juin 2009, exige que cette opération soit réalisée aussi bien pour les chaudières au fioul, au gaz, au charbon ou à plusieurs combustibles.

L’objectif est de veiller à la sécurité des habitants mais aussi de s’assurer qu’elle reste performante.

Selon l’Ademe, cette mesure permet de réduire de 5 % la consommation d’énergie utile pour sa chaudière.

Lors de la saison estivale, il est impératif de régler sa chaudière sur la simple production d’eau chaude. En effet, cet oubli va générer du gaspillage énergétique.

Pensez également à l’allumage automatique pour éviter de laisser sa chaudière en veille. Il est donc préférable d’éviter la veilleuse.

Économiser son eau

Les dépenses en eau sont souvent importantes sans que les occupants d’un logement s’en rendent véritablement compte.

Toutefois, des méthodes simples existent pour faire baisser sa consommation. Pour commencer, une chasse d’eau économique peut être installée.

Le volume d’eau est moins important selon les besoins afin de limiter le gaspillage.

Le pommeau de douche économique fait également partie des mesures à prendre.

Avec un changement de couleur en fonction de la consommation ou un débit d’eau moins important, cette invention est très efficace.

Au moment de se laver les dents ou de faire sa vaisselle, il est important de ne pas laisser l’eau couler en continu.

Ce gaspillage se ressent en effet sur la facture. Pour en finir avec cette hémorragie, mieux vaut développer de nouveaux réflexes.

De plus, la douche consomme en général moins qu’un bain. Il faudra donc le préférer pour faire des économies sur sa facture.

Dès que les enfants sont assez grands, il faudra leur apprendre à prendre leur douche.

Les robinets thermostatiques permettent en général d’économiser 30 % d’eau par rapport à un robinet classique.

Économiser sur l’éclairage

Ne laissez pas les lumières lorsque vous sortez d’une pièce. Pour être certain de ne pas oublier, vous pouvez investir dans des détecteurs de présence.

Lorsque vous n’êtes plus dans la pièce, la lumière s’éteint le plus rapidement possible.
Vous pouvez également changer vos ampoules classiques par des LED.

Ces ampoules nouvelle génération sont connues pour consommer beaucoup moins. Avec une durée de vie plus importante, les économies d’énergie seront substantielles.

Prendre des habitudes écologiques

Vous ignorez certainement qu’un frigo consomme davantage lorsque le givre est trop présent. Il est donc recommandé de le dégivrer une fois par mois.

Cette habitude évite de payer de l’électricité inutilement. En rangeant correctement vos denrées alimentaires, vous pourrez facilement effectuer des économies.

Côté lave-linge, préférez le lavage à basse température. Avec des circuits courts, vous pourrez réduire de 25 % votre facture pour votre lessive.

Détartrage et nettoyage rendent également cet appareil nettement plus efficace donc il faudra y penser de façon régulière.

Si les besoins en informatique ne cessent d’augmenter, l’ordinateur portable est en général 5 fois moins vorace en énergie qu’un ordinateur fixe.

Il doit donc être préféré pour réduire sa facture.

Le recours au sèche-linge n’est pas necessaire lorsque les températures sont agréables.

Dans ce cas, le linge peut tout à fait sécher à l’air libre. Cette idée simple à mettre en place permet d’économiser plusieurs de dizaines d’euros par jour.

Et vous, qu'en pensez vous ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici