Compte sans banque : Comment ne pas avoir de problème de paiement ?

Mise à jour effectuée le

Les banques en ligne ont ouvert la voie il y a quelques années… Les comptes bancaires sans banque finissent aujourd’hui de révolutionner le marché français.

Ils s’appellent Nickel, Transcash, Anytime, N26 ou encore PCS et on les trouve partout : au supermarché, chez les buralistes, dans les points presse !

S’il est impossible de les rater, est-il seulement possible d’y résister ? On passe au scanner les comptes bancaires sans banque.

Et on vous dit tout ce que vous devez sur ce sujet pour n’avoir aucun problème de paiement.

Les atouts du compte bancaire sans banque

L’accessibilité s’impose d’emblée comme l’avantage principal de ce nouveau produit financier.

Aussi appelé cartes prépayées, les comptes sans banque bénéficient du large réseau de distribution des grandes surfaces et des revendeurs de presse et de tabac.

Il suffit donc de se rendre dans l’une de ces boutiques et, pour une somme modique, d’acquérir un compte sans banque.

En effet, il n’est généralement requis aucun justificatif d’identité ou de résidence pour les produits d’entrée de gamme.

L’achat se matérialise par la délivrance d’un coffret qui contient une carte de paiement, rattachée au réseau Visa ou Mastercard, et rechargeable très simplement via un site internet ou une application dédiés.

La carte prépayée est à interrogation automatique et, avec elle, vous obtenez également un RIB avec des coordonnées bancaires qui vont vous permettre de domicilier virements et prélèvements.

Derrière ces services et produits, il n’y a donc aucune banque mais bien un prestataire financier.

La dénomination de « néo-banque » est parfois utilisée de façon abusive car, ne bénéficiant pas du statut d’établissement bancaire, ces entreprises ne peuvent pas permettre le découvert autorisé à leurs clients, ni leur délivrer de chéquier.

Mais, ce faisant, elles ne sont pas non plus soumises aux mêmes obligations de contrôle.

C’est ce qui les rend plus facilement accessibles à toutes les personnes qui préfèrent ne plus recourir aux banques classiques, ou à celles qui ne le peuvent plus.

Ce n’est donc pas vraiment un compte bancaire que vous achetez en l’occurrence mais plutôt un compte de paiement.

Vous pouvez de cette façon retrouver facilement l’usage d’une carte bancaire et jouir d’un compte courant, indispensable pour percevoir par exemple vos salaires ou vos prestations sociales.

Ce compte de paiement vous permet aussi d’éviter les découverts et les frais attenants grâce à l’interrogation systématique de son solde lors de l’utilisation de la carte associée.

Les inconvénients du compte bancaire sans banque

Si on peut donc très aisément acheter une carte prépayée et ce, quels que soient nos antécédents bancaires et sans avoir à justifier d’aucun revenu, il faut cependant rester vigilant quant au coût réel de cette solution.

Les produits d’entrée de gamme ne nécessitent la production d’aucune pièce d’identité ou preuve de domiciliation : ils n’offrent toutefois que des plafonds de rechargement et d’utilisation très bas, généralement autour de 250 € mensuels.

Les services associés à ces produits sont aussi peu nombreux. Par contre, les frais et les commissions peuvent se révéler onéreux.

Les cartes prépayées ouvrant droit à des plafonds de rechargement et de paiement plus élevés ne sont pas soumises aux mêmes conditions d’obtention.

Pour pouvoir approvisionner votre compte sans banque au-delà de 250 € mensuels, vous devrez ainsi produire pièce d’identité et justificatif de domicile.

Pour autant, vous ne serez pas exonéré du paiement des frais et des commissions rattachés aux différentes actions liées à votre compte.

Car si le compte de paiement peut sembler gratuit au départ, il faut savoir que chaque rechargement vous coûtera un pourcentage du montant crédité.

De même les retraits aux distributeurs se révèlent souvent payants avec ce type de cartes prépayées, tout comme l’émission et la réception de virement.

De plus, si la plupart de ces comptes n’appliquent pas de frais de gestion mensuels, certains prélèvent une cotisation annuelle qui augmente le coût du produit.

Il faut donc bien s’informer sur la grille tarifaire du compte sans banque que vous souhaitez acquérir afin de ne pas vous retrouver à payer des frais auxquels vous ne vous attendiez pas.

Il convient aussi de comparer le coût de fonctionnement normal de votre compte sans banque à celui d’un compte classique sur une banque en ligne.

Rapide, simple et très accessible, le compte bancaire sans banque reste une solution bien adaptée pour ceux qui se trouvent exclus du système bancaire traditionnel.

Et vous, qu'en pensez vous ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici