Le principe du micro-crédit

Le micro-crédit est un dispositif permettant à des personnes ayant des ressources faibles de financer l’achat de biens nécessaires pour le démarrage d’une activité, une formation ou l’achat d’un bien ménager indispensable à la famille.

Pendant une longue période, le micro-crédit était destiné à aider des chômeurs ou des bénéficiaires des minima sociaux à lancer une activité indépendante leur permettant de retrouver une situation matérielle satisfaisante. Mais ce dispositif n’était pas suffisant et c’est la raison pour laquelle les pouvoirs publics ont décidé de mettre en place le micro-crédit social. Sinon, jusqu’à 600 € et à partir de 200 €, il existe le très rapide et flexible micro crédit chez Finfrog à rembourser sur un trimestre, pour les dépannages urgents.

Le micro-crédit social

Il s’agit d’une catégorie particulière de micro-crédit qui est également appelée également micro-crédit personnel. Son but est de faciliter l’insertion des personnes ayant des revenus faibles et devant faire des dépenses indispensables pour retrouver un emploi salarié ou pour répondre aux besoins de leur famille. Il peut donc être utilisé pour les dépenses suivantes :

  • le financement de l’achat ou de la réparation d’un véhicule si le demandeur a impérativement besoin de ce véhicule pour occuper un emploi ;
  • le financement du remplacement d’un appareil ménager ne pouvant plus fonctionner correctement tel qu’un réfrigérateur, une machine à laver ou une cuisinière ;
  • le financement d’une formation professionnelle ou des frais que le demandeur doit payer s’il est étudiant ;
  • le financement de l’achat d’un ordinateur, notamment pour une personne qui a besoin de cet appareil pour travailler chez elle ;
  • le financement de soins médicaux mal remboursés par la Sécurité sociale, mais indispensables tels qu’une prothèse dentaire ou une paire de lunettes.

En revanche, le micro-crédit social ne peut pas être utilisé pour le règlement des dépenses courantes d’une famille ou pour payer des dettes échues telles qu’un retard de loyer.

Les personnes pouvant bénéficier de ce type de micro-crédit

Le micro-crédit social s’adresse principalement aux particuliers qui ne peuvent pas bénéficier des crédits bancaires classiques, notamment en raison de la faiblesse ou du manque de stabilité de leurs revenus ou du fait qu’ils sont inscrits au fichier des incidents de crédits aux particuliers de la Banque de France. Il peut donc être demandé par des chômeurs, ou les personnes bénéficiant du revenu de solidarité active ou de l’allocation spécifique de solidarité.

Les montants, la durée et le coût des micro-crédits sociaux

L’organisme chargé d’examiner la demande de micro-crédit calcule le montant en tenant compte des besoins du demandeur et du montant de ses revenus. La somme prêtée varie entre 300 et 5 000 € et la durée du crédit peut atteindre cinq ans. En ce qui concerne le taux appliqué, il varie le plus souvent entre 1,5 et 4 %.

En conséquence, le micro-crédit social peut constituer une réponse appropriée dans de nombreux cas.

Les démarches à effectuer pour obtenir un micro-crédit social

Toute personne qui se trouve dans une situation difficile a intérêt à envisager une demande de micro-crédit social. Elle doit notamment éviter de demander un crédit renouvelable qui serait beaucoup trop coûteux pour elle et qui aggraverait sensiblement ses difficultés. De nombreux foyers se sont retrouvés dans des situations de surendettement à cause d’un recours trop important aux crédits renouvelables.

Il ne faut pas s’adresser directement à une banque, mais il est nécessaire de contacter une association d’aides aux personnes en difficulté ou un organisme spécialisé dans la gestion d’aides sociales. Les personnes qui ont moins de 25 ans peuvent contacter une mission locale. Les autres personnes peuvent contacter les organismes suivants :

  • le centre communal d’action sociale de leur localité ou la régie de leur quartier ;
  • leur caisse d’allocations familiales ;
  • un organisme de solidarité telle que le Secours catholique, la Croix-Rouge, Crésus ;
  • un foyer de jeunes travailleurs.

Après avoir obtenu un rendez-vous, le demandeur rencontrera un conseiller dans les locaux de l’organisme contacté. Ce conseiller fera avec lui un bilan de sa situation en vue de préparer la mise en place de la solution qui semblera la plus appropriée. D’autre part, il donnera au demandeur des indications précieuses pour sa réinsertion et pour l’amélioration de la situation matérielle de sa famille.

Ensuite, le dossier sera transmis à un organisme bancaire qui accordera le micro-crédit social si cela semble possible. La banque sera particulièrement sensible aux démarches que le demandeur aura effectuées pour retrouver un emploi lui permettant de toucher des revenus suffisants pour rembourser son emprunt. En conséquence, l’étape qui consiste à étudier la situation du demandeur et à rechercher les solutions permettant d’atteindre cet objectif est tout à fait capitale.

Une fois que le micro-crédit social aura été débloqué, le demandeur devra le rembourser conformément au tableau d’amortissement qui lui aura été remis par la banque.

La possibilité de remédier à un problème de budget au moyen d’un micro-crédit
5 (100%) 1 vote

Vous aimeriez également


Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.