De quelques millièmes de dollars USD depuis sa création en 2009, le bitcoin a atteint le pic des 15.000 dollars ou 12.700 euros en décembre 2017 pour descendre aux alentours de 8.600 euros en fin janvier 2018. Devenue « à la mode » depuis ces dernières années, l’utilisation de cette monnaie virtuelle présente des dangers selon certains spécialistes.

Le bitcoin est très volatile

Pour rappel, le bitcoin est une monnaie décentralisée qui n’est pas matérialisée, c’est-à-dire n’est pas représentée physiquement avec des pièces ou billets. Par ailleurs, cette monnaie n’est régie par aucun État et ne passe pas par l’intermédiaire d’une banque centrale. Tout cela fait que le bitcoin n’a pas de cours légal et sa valeur dépend seulement de l’offre et de la demande.

De quelques centimes à 2009, le bitcoin a atteint la valeur de 12.700 euros ou 15.000 dollars le 7 décembre 2018. Or, son prix était de 10.000 dollars en fin novembre, ce qui se traduit en une hausse de 50% environ.

Ce n’est pas la première fois que le bitcoin a changé de prix subitement. Fin 2010, un bitcoin valait près de 1 dollar et cette valeur a atteint le prix de 30 USD en juin 2011, puis elle est redescendue sous les 2 dollars en fin 2011.

L’histoire s’est répétée durant le premier trimestre de l’année 2013. De 20 USD en janvier 2013, la valeur est passée à 266 USD dans la journée du 10 avril, puis redescendue à 50 dollars dans la même journée. Le 7 novembre 2013, le bitcoin s’achetait à 234 euros puis son prix a soudainement augmenté jusqu’à passer le cap des 1000 dollars le 19 novembre.

Ces illustrations montrent que cette monnaie peut présenter d’énormes variations de sa valeur dans un délai relativement court (dans une journée, on peut observer des variations à deux chiffres).

L’intérêt pour bitcoin grandit de plus en plus et il est accepté dans plusieurs transactions, ce qui augmente sa valeur. Mais la mauvaise presse ou d’autres facteurs comme la fluctuation de sa valeur perçue peuvent au contraire le dévaloriser.

Aucune protection pour les utilisateurs

Lors de l’utilisation d’une cryptomonnaie, les transactions se font anonymement et sans intermédiaire grâce à la blockchain, ce qui engendre de moindres coûts. Néanmoins, ces opérations sont non sécurisées.

On sait que le bitcoin ne possède aucune valeur intrinsèque du fait qu’il est immatériel. Il ne peut pas être utilisé comme actif financier et sa mise en circulation n’est pas régulée par un État. De plus, il n’est inscrit comme passif dans aucune institution financière ou banque centrale.

En fait, le bitcoin que vous possédez n’a de valeur que quand d’autres personnes veulent l’avoir. Autrement dit, si vous avez investi dans l’acquisition de bitcoins, vous ne récupérerez l’argent que vous avez utilisé que si d’autres investisseurs veulent en avoir.

Comme le bitcoin n’a pas cours légal et qu’il n’est pas considéré comme étant un moyen de paiement, ses détenteurs et utilisateurs ne seront pas protégés contre les éventuels problèmes. En effet, le plus grand risque est la perte de tout ou une partie du capital que vous avez investi.

Ainsi, les remboursements ne sont pas garantis et les utilisateurs ne pourront faire appel à la loi s’ils sont victimes de transaction frauduleuse.

Une des plus grandes bulles

La valeur de cette cryptomonnaie ne cesse de monter. Selon beaucoup d’analystes, le bitcoin est la plus grande bulle qui ait jamais existé, bien plus énorme que celle de 1929 et celle de la tulipe qui a lieu au XVIIe siècle.

Selon toujours ces spécialistes, cette hausse de la valeur du bitcoin est le symptôme qui fait suite à de nombreuses spéculations non maîtrisées. Pour preuve, depuis 2010, sa valeur a été multipliée par 30.000. Ainsi, la bulle ne tardera pas à exploser.

Différent des autres monnaies qui servent de devises nationales, le plus grand intérêt à utiliser bitcoin pour la plupart de ses détenteurs est la possibilité de transférer des fonds discrets.

Comme on l’a déjà dit, il ne peut être utilisé comme monnaie d’échange ni comme réserve de valeur. Le bitcoin n’a d’essence que parce qu’il y a encore des personnes qui croient en sa capacité accroître leur richesse. Et si jamais cette confiance venait à se rompre, catastrophe.

Attention aux hackers

Comme il se vend et s’achète à des prix très élevés, le bitcoin suscite obligatoirement la convoitise des personnes malintentionnées.

En 2017, un des fournisseurs de logiciels pour le minage des bitcoins a été victime de hackers. D’après les vérifications qui ont été faites, le vol aurait atteint un montant de 60 millions de dollars.

Et cela ne s’arrête pas là. En novembre 2017, un virus a été identifié par Kapersky Lab comme « voleur de bitcoins », près de 140.000 dollars auraient été dérobés des ordinateurs des utilisateurs à travers le monde.

Une autre entreprise créatrice de la USDT, aurait elle aussi été victime de vol avec une perte de près de 31 millions de dollars. Donc attention à vos données.

Les dangers du bitcoin
5 (100%) 2 votes

Vous aimeriez également


Mathieu BLEUET
Mathieu BLEUET

Si vous constatez sur votre relevé bancaire, un paiement incompris, nous vous conseillons de prendre contact directement avec l'entreprise. Problème-paiement.fr est un site indépendant de tout organisme préleveur.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.