À nos jours, pouvoir se connecter à Internet devient une nécessité indispensable. On peut tout faire via Internet, les échanges deviennent plus accessibles, que ce soit en termes de produits, de services ou seulement d’idées. Et avec l’avancée de la technologie, il nous est possible de transférer et de recevoir de l’argent en se connectant. C’est dans ce concept que le Bitcoin fut conçu, afin de faciliter la vie des internautes. Nous allons voir dans cet article la présentation générale du Bitcoin, les moyens nécessaires pour pouvoir l’utiliser, et enfin son fonctionnement.

Le Bitcoin en général

Le système d’épargne numérique existait déjà bien avant la création du Bitcoin : on l’appelait le « b-money », élaboré et conçu par l’ingénieur Wei Dei en 1999.

Ce système est destiné à envoyer de l’argent ou à en recevoir sous forme de monnaie cryptographique, c’est-à-dire qu’il s’agit en fait d’un code crypté que seul le destinataire pourra décoder afin de toucher le montant qui lui est destiné.

Ensuite, en 2005, le « bitgold », partant du même principe, mais avec un système de sécurité amélioré, fut créé par Nick Szabo. Le souci avec ces deux systèmes, c’était que les utilisateurs devaient passer par de nombreuses adresses avant d’accéder à celle qui offre la monnaie virtuelle. C’est pour combler ce problème que le Bitcoin fut fondé par Satoshi Nakamoto.

Le principe

Il s’agit d’une monnaie informatisée, fonctionnant sur un système décentralisé pair-à-pair. En effet, le Bitcoin permet à deux ou plusieurs personnes de s’échanger des fichiers grâce à un serveur sur lequel ils sont connectés.

Ils utiliseront ainsi leur ordinateur. Ils ne sont pas obligés de passer par plusieurs adresses, ni une institution financière, ni un réseau intermédiaire. L’échange se fait instantanément. Le Bitcoin utilise une preuve ou un code cryptographique encore plus sécurisé.

Les moyens utilisés

La signature du propriétaire se fait donc par des cryptes. Quand une personne souhaite envoyer un Bitcoin à une autre (client, employé, particulier…), il signe comme sur un chèque, mais sous forme de cryptes.

Le destinateur comme le destinataire doit posséder un portefeuille que l’on appelle le « Wallet ». C’est dans le Wallet que sont sauvegardés les Bitcoin reçus ou à envoyer. Le Wallet fonctionne comme une boîte mail et pour y accéder, il faut avoir un compte et un mot de passe.

Une chaîne de blocs rassemble et enregistre tous les Wallets existants, ainsi, ils peuvent interagir entre eux et faire des échanges de Bitcoin.

Il existe déjà plusieurs types de Wallet. Le principe est le même, mais ce qui les différencie, c’est seulement leurs capacités.

Les Wallets qui sont plus légers peuvent sauvegarder une partie du registre de transaction. Tandis que d’autres sont capables d’enregistrer toute la totalité, tout l’historique de celles qui se trouvent dans la chaîne de blocs. Sachant que ces Wallets enregistrent tout, il serait donc nécessaire de les installer sur un ordinateur dont la capacité du disque dur est optimale.

On distingue 3 types de Wallet :

  • Les Host Wallets : faciles à utiliser et pratiques, ils peuvent sauvegarder une quantité limitée de Bitcoin, et sont accessibles via Internet en installant l’appli sur un smartphone.
  • Les Hardware Wallets : c’est un appareil qui sauvegarde et sécurise les Bitcoins. Ils ont besoin d’être connectés avec un ordinateur, un smartphone ou une tablette.
  • Le paper Wallets : C’est un Wallet en papier qui contient des bitcoins en conservant les clés privées. Vous pouvez le photocopier, l’imprimer, le scanner. Mais la sécurité est moindre, en plus le papier est fragile.

Les Wallets les plus utilisés sont le Ledger Nanno S, le Bitcoin Wallet, le Copay, le Armory… mais il y en a toute une variété.

Fonctionnement du Bitcoin

Quand on se sert d’un matériel informatique, d’un logiciel ou d’une appli pour valider un transfert, on dit qu’on « mine » un Bitcoin. Les mineurs ont le rôle de confirmer une transaction.

Quand une transaction est confirmée, donc validée, l’utilisateur bénéficie des frais de transaction.

Sachez qu’à chaque fois que vous voulez transférer un Bitcoin, vous devez créer une adresse. Si vous voulez devenir mineur, vous devez vous procurer d’un matériel informatique conçu à cet effet, citons par exemple Bitcoin Ultra ou Butterfly Labs. Ensuite, téléchargez un Wallet.

Celui-ci va enregistrer l’historique des transactions. Le Wallet doit être bien sécurisé, car une fois qu’une personne accède à votre Wallet, elle pourra utiliser vos Bitcoins. Enfin, pour miner, il faut choisir un pool, qui est un moyen pour adhérer à un centre de partage, où des milliers de mineurs sont déjà inscrits.

En guise de conclusion, un Bitcoin n’est certainement pas le meilleur moyen de gagner de l’argent. Il faut avoir une bonne stratégie de minage, et posséder les meilleurs outils de programmation (Easyminer, BFGminer…).

Mais le Bitcoin est l’épargne virtuelle la plus pratique, sécurisée et rapide. Au début, vous prendrez plus de temps, mais à la longue, vous irez plus vite, et gagnerez beaucoup plus.

Qu’est-ce que le Bitcoin ?
5 (100%) 1 vote