Les astuces pour baisser le prix de sa mutuelle santé

Le principe d’une mutuelle santé est de couvrir en tout ou partie les frais qui ne sont pas entièrement pris en charge par la sécurité sociale.

Les salariés d’une entreprise sont généralement couverts par une mutuelle entreprise.

Par contre, si tel n’est pas votre cas, vous avez peut-être adhéré à une mutuelle santé personnelle ou vous êtes sur le point de la faire, ce qui est une sage précaution.

Les remboursements accordés par une mutuelle santé représentent un certain pourcentage du tarif de la sécurité sociale.

Ainsi tous les organismes d’assurance santé proposent des contrats avec des degrés de garantie qui diffèrent.

Par exemple, le niveau de base pour le remboursement des prothèses dentaires peut être de 125 %, 225 %, 300 %… de la prise en charge de la sécurité sociale.

Ce qu’il faut retenir, c’est que plus le pourcentage de remboursement augmente, plus les primes de votre contrat sont élevées.

C’est pourquoi il se peut qu’au fil du temps, la cotisation finisse par peser sur votre budget.

Si vous vous apercevez que vous ne faites pas appel à tous les types de garanties de frais de santé, c’est certainement le bon moment pour baisser le prix de votre mutuelle, tout en conservant le bénéfice de remboursements complémentaires sur les dépenses les plus courantes.

Le but de cet article est de vous donner quelques astuces pour réduire le coût de votre assurance santé.

Examinez votre contrat en cours avec minutie

Lorsque vous avez adhéré à votre mutuelle santé dans l’objectif de vous préserver en cas de frais de santé importants, vous avez peut-être choisi la formule qui comporte le plus grand nombre de garanties, avec éventuellement des options pour un pourcentage maximum de remboursement.

Il est donc possible que vous payiez à l’heure actuelle des primes pour certaines garanties qui ne sont pas forcément adaptées à votre situation.

Pour faire un point complet sur les conditions de votre contrat actuel, il faut que vous preniez le temps de passer en revue, ligne par ligne, toutes les garanties mentionnées dans votre contrat, les options que vous avez souscrites, ainsi que le niveau de remboursement pour chaque type de frais de santé assurés.

Cette étape vous permettra de vous rendre compte des garanties que vous avez le plus souvent sollicitées et de celles qui n’ont jamais fait l’objet d’une demande de votre part.

Personnalisez votre contrat en choisissant la formule la mieux adaptée à votre situation

Si vous n’êtes pas tenu d’adhérer à la mutuelle de votre entreprise, il vous est facile de choisir celle qui vous offre les meilleurs tarifs et les garanties qui correspondent à vos impératifs actuels.

Il ne faut pas oublier que l’étendue nécessaire d’une couverture complémentaire santé n’est pas la même à 20 ans qu’à 70 ans, dans la majorité des cas.

Les besoins en optique, soins dentaires ou appareils auditifs sont souvent rares lorsqu’on est jeune, mais ils deviennent plus fréquents en vieillissant.

Les garanties de base des mutuelles de santé prennent généralement en compte les dépenses de maladie (consultations, analyses, médicaments) et les frais d’hospitalisation.

C’est l’ajout du remboursement des frais d’optique, de prothèses dentaires et auditives qui fait augmenter de manière significative le montant des cotisations, surtout si vous choisissez un niveau élevé de remboursement.

Or, si vous ne portez pas de lunettes, si vous n’avez pas de problèmes dentaires nécessitant le port d’une prothèse et si votre audition est parfaite, il est certainement inutile de garder une formule haut de gamme, dont les primes ne sont pas proportionnées à vos besoins.

Adoptez une attitude vertueuse vis-à-vis de vos frais de santé

Les frais de santé sont en constante augmentation. Une attitude responsable dans la gestion de ses frais de santé permet de supprimer des options de remboursement qui deviennent alors inutiles.

Par exemple, si vous acceptez de ne pas changer systématiquement de monture de lunettes, chaque fois que votre vision nécessite le changement des verres optiques, il ne sera pas nécessaire de choisir une formule de haut niveau qui offre un forfait « monture » conséquent.

Cela vous évitera de payer pour une protection qui ne correspond pas à votre besoin actuel.

En raisonnant ainsi, vous pouvez réaliser de substantielles économies, tout en conservant l’assurance d’un complément de remboursement sur les frais médicaux et d’hospitalisation qui sont souvent imprévisibles et incontournables.

Utilisez les comparateurs en ligne

comparer les tarifs des mutuelles santé pour baisser le prix

Il n’est pas toujours évident de comparer les contrats proposés par les différents organismes de mutuelle santé.

Pour vous aider dans cette tâche, il existe à présent des comparateurs en ligne qui vous permettent de trouver une mutuelle santé pas chère en quelques clics.

Il vous suffit de remplir un questionnaire, en veillant à donner correctement toutes les informations demandées.

Une fois le tarif obtenu, vous aurez alors la possibilité de renégocier votre contrat actuel avec votre assureur ou de choisir une autre mutuelle santé avec des tarifs plus intéressants.

Vérifiez votre potentielle éligibilité à des aides pour votre assurance santé

Si vos revenus sont modestes et que vous résidez en France, vous pouvez être éligible à une aide complémentaire santé (ACS).

Vous pouvez d’ailleurs vous rendre sur le site de la CPAM et utiliser le simulateur mis à disposition.

Cette aide financière destinée à l’adhésion à une mutuelle santé varie en fonction de votre âge. Elle est attribuée à chaque membre du foyer.

Elle se présente sous la forme d’une attestation-chèque que vous devez remettre à l’organisme complémentaire que vous avez choisi parmi une liste de contrats homologués par l’État.

Si vous adhérez actuellement à une mutuelle qui ne prend pas en charge ce type de contrat, vous êtes en droit de résilier celui qui est en cours.

Il est également possible de faire la demande de la PUMa (Protection Universelle MAladie) qui est une couverture maladie universelle entièrement gratuite, sous certaines conditions de revenus.

En suivant ces quelques conseils, vous aurez la certitude d’avoir le contrat de mutuelle santé qui correspond exactement à votre situation et vous ne paierez que pour les risques que vous souhaitez assurer.

PrécédentQu’est-ce que le numéro IBAN ?
SuivantNotre avis sur le courtier en ligne, XTB !
Diplômé d'un Master Science Economie et Sociale à l'Université de Toulouse, je me suis souvent demandé à quoi correspond un paiement CB débité de mon compte. Malgré de multiples recherches sur le net, je ne trouvais pas forcément une réponse claire et adéquate à mes attentes. C'est pourquoi j'ai crée le site probleme-paiement.fr : Aider d'autres lecteurs à comprendre les débits cartes sur leurs comptes courant mais aussi donner des conseils et astuces pour mieux gérer ses finances.

Et vous, qu'en pensez vous ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici