Bris de glace : Que va vous rembourser votre assurance ?

Votre assurance habitation vous indemnise en cas de sinistres dans votre logement.

A ce titre, elle ne prend pas seulement en charge les frais consécutifs à un dégât des eaux ou à un incendie, mais permet également de couvrir les dépenses effectuées en cas d’effraction, de serrure endommagée, de vitre cassée …

La garantie « bris de glace » est normalement incluse dans tous les contrats multirisques habitation.

On fait le focus sur les conditions de cette garantie, ses exclusions et les démarches à réaliser pour n’avoir aucun problème de remboursement.

La garantie « bris de glace » : dans quels cas s’applique-t-elle ?

Il est de coutume de bénéficier de la garantie « bris de glace » avec tout contrat d’assurance multirisque habitation.

Cette garantie permet la prise en charge des dépenses dues à tout dommage survenant de façon accidentelle sur les vitres des fenêtres, des lucarnes, des parois vitrées, des baies ou encore des vérandas.

Cela implique les dégâts consécutifs aux aléas météorologiques, aux chutes d’objets, aux projectiles mais aussi, il est important de le noter, aux tentatives d’effraction.

Cette garantie peut également s’appliquer aux panneaux solaires, s’ils sont spécifiquement stipulés dans les termes de votre contrat d’assurance.

La garantie « bris de glace » permet également le remboursement des dommages qui touchent les portes intérieures, les miroirs muraux, les parois de douches, les vitres d’insert, les aquariums et toute surface vitrée constituant une cloison dans votre habitation.

Dans quels cas la garantie « bris de glace » ne s’applique pas ?

On le voit la garantie « bris de glace » couvre beaucoup de dégâts de types très différents.

Toutefois, elle ne s’active pas quand vous avez malheureusement cassé un lustre, une partie d’un meuble en verre ou un objet en verre quelle que soit sa valeur.

Elle ne fonctionne pas non plus en cas de vétusté des fenêtres endommagées ou de bris volontaire.

En résumé, la garantie « bris de glace » ne s’applique que dans les cas où vous pouvez faire appel à un vitrier pour réparer les dommages que vous avez subis.

Comment réaliser les démarches pour la garantie « bris de glace » ?

Vous devez informer votre assureur le plus rapidement possible après avoir constaté votre sinistre.

D’abord par téléphone, puis par courrier. Dans un délai de 5 jours à compter de la date de constatation du sinistre, vous devez en effet adresser à votre compagnie d’assurance une déclaration de sinistre « bris de glace » sous pli recommandé.

Il convient toutefois de penser aussi à bien sécuriser votre logement pour ne pas créer les conditions qui ajouteraient un sinistre à un autre.

Contacter le vitrier-miroitier de votre choix afin d’effectuer les réparations au plus vite.

N’oubliez pas de faire remplir à l’artisan l’imprimé « Garantie bris de glace » que vous aura adressé votre assurance par voie postale ou par mail.

Que doit contenir mon dossier pour un remboursement rapide ?

Par la suite, renvoyez à votre assurance le dossier complet comprenant l’imprimé renseigné et signé par le vitrier-miroitier, les factures ainsi que tout autre document en relation avec le sinistre comme, par exemple, le dépôt de plainte s’il s’agit d’une effraction.

Le temps de traitement de votre dossier dépend alors de la charge de travail et de la diligence de votre assureur.

N’hésitez pas à prendre contact avec lui pour confirmer la bonne réception de votre dossier complet et vous assurer de son bon traitement.

Ne vous étonnez pas si votre remboursement ne couvre pas la totalité des frais que vous avez engagés.

Il s’agit de l’application de la franchise prévu dans votre contrat.

Pour ne pas avoir de mauvaise surprise, vous pouvez demander son montant dès votre premier contact auprès de votre assureur.

Et vous, qu'en pensez vous ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici