Comment ouvrir un compte bancaire en tant qu’auto entrepreneur ?

Lorsqu’on se lance comme autoentrepreneur (ou micro-entrepreneur), il est indispensable d’ouvrir un compte professionnel auprès d’un établissement bancaire.

Pourquoi doit-on ouvrir un compte bancaire spécifique ? Comment procéder ? Les réponses.

Pourquoi ouvrir un compte bancaire quand on est autoentrepreneur ?

La loi stipule que les entrepreneurs et autoentrepreneurs ont l’obligation de séparer leurs comptes bancaires professionnels et personnels.

De ce fait, ils doivent ouvrir un compte bancaire uniquement dédié à leur activité professionnelle.

Ce compte en banque a donc plusieurs utilités et permet de rassembler toutes les transactions financières liées à l’activité professionnelle de l’entreprise :

  • dépenses effectuées dans le cadre de l’activité professionnelle ;
  • dépôts des recettes de l’entreprise ;
  • paiements des charges ;
  • prélèvement de la rémunération de l’entrepreneur.

Comme vous l’aurez compris, ce compte bancaire est uniquement dédié à l’activité professionnelle de l’autoentrepreneur.

Il n’est donc pas possible de l’utiliser dans un cadre personnel (dépenses personnelles, achats, factures, etc.).

Quelles sont les banques qui le proposent ?

Il faut savoir que l’autoentrepreneur n’est pas obligé d’opter pour un compte bancaire professionnel.

Il peut ouvrir un simple compte courant à son nom : c’est un service que toutes les banques proposent.

Mais s’il le souhaite, il peut se tourner vers un compte bancaire professionnel, notamment en raison de ses avantages.

Les banques classiques

Les banques traditionnelles qui proposent des comptes bancaires professionnels aux autoentrepreneurs sont nombreuses.

Parmi elles se trouvent la Banque Postale, LCL, BNP Paribas, le Crédit Agricole, la Société Générale, la Caisse d’Épargne

La majeure partie des banques physiques proposent à leurs clients d’ouvrir un compte pro, lorsque ceux-ci en font la demande.

Si vous êtes déjà client d’une de ces banques, demandez-lui quelle offre est-elle en mesure de vous proposer pour l’ouverture d’un compte bancaire professionnel.

Les banques en ligne

Certaines banques en ligne proposent des services bancaires dédiés aux activités professionnelles des autoentrepreneurs.

C’est le cas de Hello Bank, Fortuneo, Boursorama, Monabanq, ING Direct, Shine, Qonto

En somme, la plupart des banques en ligne proposent aujourd’hui une offre dédiée aux autoentrepreneurs.

Certaines proposent d’ailleurs des tarifs très attractifs pour les professionnels !

Les démarches d’ouverture d’un compte pro

En premier lieu, il faut comparer les offres proposées par les différentes banques (classiques ou en ligne) et choisir celle qui vous correspond le mieux.

Intéressez-vous par exemple aux différents services bancaires proposés, à la possibilité d’avoir une carte de paiement, aux conditions, etc.

Si vous souhaitez utiliser votre compte pour réaliser des opérations, celles-ci doivent être proposées dans l’offre que vous choisirez.

N’hésitez pas à comparer les frais ainsi que les tarifs mensuels des différentes banques qui proposent des comptes professionnels.

Ensuite, vous pourrez prendre contact avec la banque et lui fournir toutes les pièces justificatives qu’elle demande pour ce type de service.

L’ouverture d’un compte pro est le plus souvent facile et vous permettra de démarrer votre activité professionnelle rapidement.

Les pièces justificatives à transmettre

En tant que micro-entrepreneur (ou autoentrepreneur), vous devrez transmettre des pièces justificatives à la banque si vous souhaitez ouvrir un compte pro.

Comme il s’agit d’un compte spécifique, ces documents sont généralement plus nombreux que lors de l’ouverture d’un simple compte courant.

Les documents à fournir peuvent légèrement varier d’une banque à l’autre, mais ils restent globalement les mêmes :

  • Un justificatif d’identité : carte nationale d’identité, passeport, carte de résident en France.
  • Un justificatif de domiciliation : contrat de bail, attestation d’hébergement, justificatif de domicile, etc.
  • Un justificatif d’activité professionnelle : votre immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés, une copie de votre inscription à l’INSEE, votre numéro de SIREN en cours de validité…
  • Un exemplaire des statuts, pour les structures qui sont déjà en activité.

Et vous, qu'en pensez vous ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici