Dans quoi investir son épargne pendant la crise ?

Malgré la chaleur estivale, les français sont frileux à l’idée de dépenser leur argent et préfèrent miser sur l’épargne. Quels sont les placements qui rapportent à long terme, et ce malgré la crise ?

Les français sont réticents à dépenser leur argent au grand dam de Bruno Le Maire qui aimerait bien « que les Français dépensent ».

Pourtant, n’en déplaise au Ministre de l’Economie, les français préfèrent l’épargne, surtout en situation de crise, comme en témoignent les chiffres du Livret A en Juillet 2020 (+ 1,85 milliard en Juillet 2020, selon la Caisse des dépôts), du jamais vu.

Selon les chiffres de l’Insee, les Français ont d’ailleurs épargné 27,4% de leurs revenus durant le deuxième trimestre 2020, faute de pouvoir les dépenser, ce qui confirme bien la croissance de l’épargne durant le confinement.

Alors quelles sont les solutions d’épargne les plus rentables pendant cette crise du Covid-19, et quelles options d’investissement faut-il privilégier pour s’assurer un bon rendement sur le long terme ?

  1. Investir en bourse par le biais d’une plateforme d’investissement. C’est la solution la plus rentable. Souvent proposées gratuitements, les plateformes d’investissement permettent de négocier sur les marchés financiers : d’ouvrir, de fermer, de gérer des positions grâce à des fonctionnalités bien pensées et engageant souvent peu de frais. Sur le long terme la bourse est la formule d’épargne qui propose la meilleure rentabilité selon les simulations de l’Autorité des marchés financiers (AMF) et de l’Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière (IEIF) : la bourse propose un rendement supérieur à 12% (de 1984 à 2014), inégalé par les autres produits d’épargne.
  2. L’immobilier en propre ou via des sociétés foncières cotées spécialisées dans l’acquisition ou la construction d’immeubles locatifs est également une valeur sûre qui propose un rendement qui avoisine 10% sur 30 ans. Si l’option est fiable, veillez tout de même à bien choisir dans quelle ville investir avant de sauter le pas. 
  3. L’assurance-vie, les obligations et les SCPI proposent un rendement moins élevé (aux alentours de 6 à 8% sur 30 ans) mais restent également des valeurs sûres pour investir son argent sur le long terme et bénéficier d’un rendement décent.
  4. L’épargne salariale est également devenue un placement de long-terme intéressant grâce à la loi Pacte (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) y compris pour les salariés de PME, qui a permis la suppression de la taxe de 20% sur l’épargne salariale. La loi Pacte permet aussi de généraliser la sortie du capital et un allègement des modes de transfert entre produits d’épargne salariale pour sécuriser l’épargne à l’approche de la retraite !
  5. Les valeurs refuges ou les placements réglementés à faible rendement comme le Livret A (3,7% sur 30 ans), les forêts (2,7%) et l’or (2,3%) sont les derniers du classement des produits d’épargne dans lesquels investir sur le long terme. Peu risqués, mais très peu rentables comme en témoigne le taux actuel du livret A à 0,5%… 

S’il est vrai que les livrets réglementés type Livret A ou LLDS ont connu un franc succès depuis le début de la crise (+ de 26,12 milliards d’euros des dépôts, soit 12 milliards de plus qu’en 2012 sur la même période).

Pendant le confinement, il était en effet plus facile de placer son argent sur des livrets réglementés au capital garanti dont l’ouverture peut se faire en ligne, dans un environnement économique instable.

L’épargne réglementée est une solution sécurisée mais dont les taux de rendement sont tellement faibles qu’un investissement en bourse reste un choix plus judicieux sur le long terme, bien que sensiblement plus risqué à court et moyen terme. 

Depuis plusieurs semaines, la bourse va bien, notamment grâce aux avancées médicales concrètes du vaccin contre le Covid-19 et au secteur de la santé qui réalise de bonnes performances avec des profits en hausse de 5% à 10%.

Vous pouvez par exemple investir dans des fonds de santé généralistes qui réalisent de bons résultats et sont généralement moins instables que la biotech, vous assurant ainsi un bon compromis entre risque et rentabilité.

Et vous, qu'en pensez vous ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici