Imaginez la situation. Vous êtes parti en voyage à l’étranger et alors que vous vous apprêtez à tirer de l’argent ou régler un achat en vous servant de votre carte bleue, la machine vous informe qu’elle est refusée. Le cauchemar ne s’arrête pas là. N’étant pas sûr d’avoir compris le message, vous réessayez de payer et recomposez votre code. Mais là encore, votre carte est refusée, et même bloquée.

C’est une situation assez embêtante qui n’est malheureusement pas si rare que cela lorsque vous voyagez à l’étranger. Et il est conseillé de songer à l’éventualité que votre carte ne fonctionne plus ou soit rejetée pendant votre voyage. Pour éviter que cela ne vienne troubler votre petite escapade, il y a plusieurs précautions à prendre, avant de partir, mais aussi une fois sur place.

Dans cet article, nous vous expliquons quelles sont les meilleures méthodes de paiement pour régler vos achats à l’international. Comment prévenir un éventuel blocage ? Bref, tous les bons conseils à connaître si vous avez prévu de vous envoler à l’autre bout du monde prochainement.

Votre carte est refusée ou bloquée

La pire chose qu’il puisse vous arriver à l’étranger est que votre carte soit refusée, voir bloquée. En effet, votre banque peut bloquer votre CB, pensant que vous êtes victime d’une fraude si elle observe des débits dans un pays dans lequel vous ne résidez pas ou n’avez pas l’habitude de visiter.

Or, s’ils vont commencer par chercher à vous contacter pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un éventuel piratage, tout le monde ne répond pas à son portable pendant les vacances, et par précaution, votre banquier risque de tout simplement bloquer votre carte bleue.

Autre cas de figure : votre carte peut être bloquée après que vous ayez atteint votre plafond de retrait autorisé. En effet, nous avons tendance à tirer plus de liquide en vacances pour régler nos achats, ou une nuit d’hôtel.

Résultat : le plafond atteint, votre CB sera automatiquement bloquée, ce qui peut être problématique si vous devez régler un paiement urgent. La même chose peut se produire si votre découvert autorisé est lui aussi dépassé (ce qui a plus de chance de se produire à l’étranger, ou nous consultons plus rarement notre solde de carte bleue). Votre CB sera dans ce cas suspendue, jusqu’à ce que vous créditiez de nouveaux revenus sur votre compte.

Que faire en cas de blocage ?

Si votre carte bleue est bloquée à l’étranger, la première chose à faire est de contacter votre banquier. Cela vous permettra de connaître la raison précise du blocage de votre carte bleue. S’il n’est pas disponible, vous pouvez également vous tourner vers Visa ou Mastercard, dont les conseillers sauront vous apporter des renseignements utiles.

Si vous avez dépassé votre plafond ou votre autorisation de découvert, seul votre conseiller pourra l’augmenter de façon temporaire, et vous permettre ainsi de pouvoir réutiliser votre CB. Le plus souvent, l’opération sera effective après une heure, et vous pourrez rapidement retirer de l’argent liquide.

Et s’il n’est absolument pas possible de régler le problème de loin, vous pouvez toujours demander de l’aide à un proche ou membre de votre famille. Il pourra vous faire un virement de fond international, sur votre carte ou via Western Union, Paytop ou encore Azimo, dont les délais sont beaucoup plus courts.

Dans tous les cas, voici les meilleurs moyens de régler votre problème de carte bancaire à l’étranger.

Prévenez votre banquier avant de partir

Puisqu’il vaut toujours mieux prévenir que guérir, pensez à prévenir votre banquier que vous partez en vacances. Il pourra vous confirmer si votre carte est internationale, et saura le pays dans lequel vous devez vous rendre (ce qui évitera que le service de fraude ne bloque votre carte par défaut).

Il vous précisera également la marche à suivre pour payer ou retirer de l’argent en toute sécurité.

Augmentez votre limite

Pensez également à vérifier le plafond maximum de retrait de votre carte bleue. Si vous avez prévu d’importantes dépenses sur place, augmentez-le temporairement (uniquement pour la durée de vos vacances), afin de pouvoir prévenir les éventuels imprévus.

Prévoyez également une marge pour les agences de location de voiture, qui utilisent très souvent les CB comme garantie (en y bloquant temporairement une certaine somme, qui ne sera alors plus disponible).

Prenez une seconde carte bleue

Un bon moyen d’éviter les déboires et de voyager avec une seconde carte bleue. Même si elle ne vous sera pas forcément utile, vous pouvez la conserver dans le coffre fort de votre chambre d’hôtel, et vous en servir en cas de besoin.

Vérifiez la validité de votre carte

Pensez également à vérifier la validité de votre CB avant de partir. Pour éviter qu’elle n’expire alors que vous êtes à l’autre bout du monde, encore faut-il connaître la date de fin de sa validité.

Car dans ce cas, vous n’aurez plus de réelles alternatives, et même votre banquier ne pourra pas vous sauver (puisque l’envoi d’une nouvelle carte prendrait bien trop de temps).

Prévoyez du liquide au cas où

Un autre réflexe à prendre lorsque vous voyagez, et pour éviter les situations de blocage au cas où votre carte serait refusée temporairement, ou tout bonnement périmée, est de prendre un peu de liquide.

Avoir de l’espèce sur vous vous permettra de parer à toutes les éventualités. Pensez simplement à les garder en sécurité dans le coffre fort de votre chambre d’hôtel, et ne sortez jamais avec tout votre argent liquide sur vous.

Quels sont les problèmes de paiement qui peuvent survenir à l’étranger ?
5 (100%) 1 vote

Vous aimeriez également


Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.