Une banque gratuite, ça existe vraiment ? Oui ! Depuis que certaines banques ont dématérialisé leur activité, il est possible de posséder un compte bancaire gratuit. Bien entendu, il y a davantage de limitations qu’un compte physique, mais vous pouvez quand même obtenir une carte bleue et la plupart des avantages qui vous sont dus. Nous allons nous pencher sur la situation, et les meilleures offres sur le marché.

Ouvrir un compte bancaire gratuit en ligne : c’est facile !

La quasi-totalité des banques en ligne disposent d’offres qui vous permettent de bénéficier des fonctionnalités les plus basiques sans payer. Ils vous offrent parfois même de l’argent !

Y a-t-il des contraintes à l’ouverture d’un compte gratuit ?

Notons tout de même que la plupart demandent en contrepartie une garantie de la régularité des revenus. Ainsi pour un compte bancaire gratuit basique, vous devrez justifier d’au moins 1000€ de revenus mensuels auprès de banques comme Boursorama, ou Hello Bank. Pour ING Direct, qui offre des services bancaires gratuits plus complets, comptez au minimum 1500€ pour obtenir l’ouverture de votre compte.

Quelles banques gratuites n’imposent pas de revenu minimum ?

Si vous voulez simplement stocker de l’argent et que vous ne garantissez pas un revenu fixe sur ce compte, voici quelques solutions.

Orange Bank, une succursale bancaire de la compagnie de téléphone, va ouvrir fin 2017. Il vous permettra d’ouvrir un compte gratuit sans contraintes.

Une autre banque propose des services similaires, c’est Monabanq. Attention cependant, contrairement aux autres banques citées ci-dessus, Monabanq propose bien un compte gratuit, mais les autres services, comme la carte bancaire, sont certes moins chers qu’auprès d’une banque classique mais vous n’êtes pas exempt de frais.

Les conseils pour utiliser au mieux votre compte gratuit

Ouvrir un compte gratuit n’est pas une solution miracle, et il faut être prudent. Si la tenue du compte est effectivement garantie sans frais, une banque gratuite risque de vous faire payer plus que des banques classiques pour certaines opérations. Notre conseil, c’est d’utiliser une banque en ligne gratuite en complément d’une banque classique. Ainsi vous pouvez gérer les opérations auprès du fournisseur de service le moins cher.

Evitez de vous retrouver à découvert

Négocier son découvert est plus difficile avec une banque gratuite qu’une banque classique. Certaines banques, comme Monabanq, ont des taux corrects en cas de découvert, mais ils restent supérieurs à la moyenne. D’autres, comme ING Direct, interdisent tout simplement de dépasser le solde de votre compte.

Gérez vos opérations vous-mêmes

Si vous êtes habitué à déléguer vos tâches financières à votre banquier, attention. Dans le cas des comptes gratuit, il vaut mieux se renseigner sur les tarifs des communications téléphoniques et/ou des opérations effectuées par un agent. L’argument principal d’un compte en ligne est de vous offrir plus de liberté et de fluidité dans votre gestion : utilisez-la ! Toutes disposent d’une application mobile, souvent facile d’accès, qui vous donnent accès aux services les plus basiques (virements, consultation du solde, etc…).

N’utilisez pas votre compte gratuit hors de la zone Euro

Là encore, si les frais sont variables d’une banque classique à une autre, la plupart des banques en ligne ont des tarifs bien plus élevés pour retirer hors de l’Europe. Il y a parfois même un frais supplémentaire pour les achats en carte bleue.

Déclarez-les aux impôts

Dématérialisé, oui; invisible, non ! N’oubliez pas de déclarer votre compte gratuit auprès du fisc, car il y a aisément accès. Même le compte Nickel qui jusque là échappait à la législation a désormais l’obligation de partager vos données avec les autorités financières.


Leave a Reply

Your email address will not be published.