Investissement locatif : quelles sont les bonnes questions à se poser ?

Vous souhaitez réaliser un investissement locatif ? Quel que soit votre projet, c’est un placement à la fois sûr et rentable, qui vous permettra à la fois de consolider votre patrimoine, de constituer un complément de revenus, voire de bénéficier de réductions d’impôts intéressantes. À condition de se poser les bonnes questions avant de se lancer !

Nina Masson Robin
Par Nina MASSON-ROBIN Modifié le 13/06/21 à 14:16
Investissement Locatif

Définir son projet et ses objectifs

Que ce soit pour louer ou habiter, un achat immobilier est toujours un achat important, avec des sommes conséquentes et un engagement sur le long terme. C’est donc un projet qui doit être mûrement réfléchi, avec des objectifs biens déterminés.

Créer ou consolider un patrimoine

L’investissement locatif est un excellent moyen de se constituer un patrimoine et un des placements préférés des Français. En investissant dans la pierre, on fait alors le choix de la sécurité et de la rentabilité, avec un bien physique et concret qui peut générer des revenus mensuels.

C’est d’autant plus vrai dans une période comme celle que nous connaissons actuellement, des conditions d’emprunt très favorables et des taux d’intérêts particulièrement bas !

Défiscaliser grâce à l'investissement locatif

Grâce à des dispositifs comme la loi Pinel ou Denormandie, l’investissement locatif peut être employé pour bénéficier de réductions d’impôts plus ou moins importantes.

Disponibles pour un achat dans le neuf comme dans l’ancien, ces dispositifs sont soumis à différents critères d’éligibilité : il convient donc de bien se renseigner en amont afin d’être sûr d’acheter un bien compatible !

La première chose à savoir, c’est que le dispositif Pinel s’applique aux logements neufs, tandis que le dispositif Denormandie s’applique aux logements anciens nécessitant une rénovation importante. Les réductions applicables sont les mêmes pour les deux dispositifs, seuls les critères d’éligibilité varient.

Un investissement immobilier pour y habiter à terme

Il est tout à fait possible d’acheter un bien pour le mettre en location tout en envisageant de l’habiter plus tard, que ce soit pour bénéficier d’un dispositif d’exonération fiscale ou pour préparer sa retraite.

Forcément, cela implique de choisir son bien avec une grande attention, pour qu’il réponde à vos futurs besoins tout en présentant un bon rendement locatif en attendant. Cela vous évitera d’avoir à rénover ou à revendre avant de vous installer !

Comment trouver un bien avec une bonne rentabilité ?

Le critère numéro un pour réaliser un bon investissement locatif est bien entendu de trouver un bien rentable. Pour cela, vous pouvez baser votre recherche de bien sur différents critères.

L’emplacement

L’emplacement du bien est un critère majeur pour un investissement locatif rentable. Dans l’idéal, il convient de viser une ville de taille importante pour bénéficier d’une demande locative forte.

Au sein d’une même ville, il faudra également privilégier certains emplacements en fonction du type de locataire que l’on vise (étudiants, touristes, familles), mais aussi du dynamisme de la zone (transports, commerces, loisirs).

Le type de bien

La nature et la superficie du logement vont avoir une grande influence sur le type de locataires qu’il est susceptible d’attirer.

Si vous souhaitez plutôt louer à des étudiants, vous avez donc plutôt intérêt à acquérir un studio ou un T1. Si vous visez de préférence de jeunes actifs, en couple ou non, il faudra plutôt vous orienter vers un T2.

Enfin, les familles auront plutôt besoin d’un T3 ou plus. Il faut ensuite croiser ces critères avec votre projet pour voir s’il est possible de tout concilier !

Attention :
N’oubliez pas que, pour bénéficier d’une exonération fiscale, vous devez répondre à de nombreux critères d’éligibilité.

Comment trouver un appartement éligible au dispositif Pinel ?

La loi Pinel a mis en place un dispositif d’exonération fiscale qui permet d’investir dans l’immobilier neuf tout en bénéficiant de réductions d’impôts. Il faut cependant respecter plusieurs critères d’éligibilité pour en bénéficier.

Les critères d’éligibilité à connaître

La première condition pour bénéficier du dispositif Pinel est de payer ses impôts en France. Même avec la nationalité française, vous ne pourrez en bénéficier si vous êtes expatrié, à moins que l’achat soit réalisé avant votre départ.

Penser sur le long terme

La principale condition imposée par le dispositif pour bénéficier de réductions d’impôts est la durée de location du bien. Vous devez au minimum vous engager à louer le bien pendant 6 ans, sachant que vous bénéficierez de réductions plus importantes si vous vous engagez sur 9 ou 12 ans de location.

Une fois l’engagement rempli, vous pouvez aussi bien revendre votre bien que l’habiter, ce qui rend le dispositif Pinel compatible avec différents projets d’investissement immobilier.

Dans tous les cas, l’investissement en Pinel signifie donc un engagement sur le long terme qu’il ne faut pas négliger. Cela implique donc de trouver des locataires assez stables, afin d’éviter les vacances locatives au maximum. Dans ce cas-là, il vaut mieux éviter les étudiants !

Nina Masson Robin
Nina MASSON-ROBIN

Longtemps exilée aux USA et diplômée d'un Master Finance à Paris, Nina a souhaité intégré notre équipe pour partager ses conseils et ses astuces sur la gestion d'un compte bancaire et la souscription d'un emprunt immobilier ou consommation.

196

Aucun commentaire à «Investissement locatif : quelles sont les bonnes questions à se poser ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés