Comment bien préparer sa retraite ?

Préparer sa retraite, c’est important. Et plus on s’y prend tôt, plus elle sera confortable.

Quels sont les meilleurs moyens de préparer sa retraite ? Comment mettre en place une épargne rentable ? Que prévoir ?

Découvrez dans cet article tous nos conseils pour bien préparer votre retraite et pouvoir profiter au mieux de cette période de repos bien méritée.

Définir ses objectifs

Avant toute chose, il est important de définir précisément les objectifs que l’on souhaite atteindre pour sa retraite.

Ces objectifs à long terme dépendront de votre situation professionnelle, de votre mode de vie, de vos projets et de votre patrimoine.

Vous fixer des objectifs précis en amont vous permettra de vous diriger sereinement dans la bonne direction et de savoir à quoi vous attendre pour le jour de votre départ en retraite.

Pour définir vos objectifs, répondez avec précision à ces 5 grandes questions :

  1. A quel âge est-ce que je souhaite partir à la retraite ?
  2. Quel est le montant dont je souhaite pouvoir disposer à ma retraite ?
  3. Puis-je me contenter de ma caisse de retraite ou ai-je besoin de mettre de l’argent supplémentaire de côté ?
  4. Quand puis-je commencer à épargner ?
  5. Quelle somme puis-je épargner chaque mois ?

Nous vous conseillons de vous pencher sur ces questions au plus tard dès l’âge de 40 ans, afin de pouvoir anticiper correctement et d’avoir le temps de bien préparer votre retraite.

Justement, le site https://conseils-service.fr vous apporte des conseils pour préparer avec sérénité votre départ à la retraite.

Prendre de bonnes habitudes

Bien préparer sa retraite c’est avant tout conserver et classer précieusement l’ensemble des documents administratifs utiles.

Prenez donc bien soin tout au long de votre carrière professionnelle de garder les documents relatifs à vos cotisations : bulletins de salaire, attestations Pôle Emploi, contrats de travail etc.

Cela vous évitera de perdre des trimestres cotisés et de pouvoir valider toutes vos périodes de travail en vue du calcul final de votre pension de retraite.

Conservez aussi précieusement les documents relatifs à d’éventuelles périodes d’inactivités comme les décomptes Assédic, les justificatifs d’assurance maladie, etc.

Tous ces documents vous seront très utiles à l’heure de calculer le montant auquel vous aurez droit auprès de votre caisse de retraite.

Avant de les classer, prenez également soin de toujours vérifier l’exactitude des informations indiquées sur vos différents contrats de travail (numéro de Siret, numéro de Sécurité Sociale etc.).

Pour les salariés, il est également important de vérifier régulièrement que les cotisations ont bien été versées par votre employeur.

Préparer sa retraite complémentaire

En vue de compléter votre pension retraite de base et de pouvoir bénéficier à ce moment-là de revenus plus confortables, il est important de se constituer une retraite complémentaire grâce aux placements et à l’épargne.

Plus vous réussirez à générer des revenus passifs, plus votre retraite sera confortable.

Pour mettre toutes les chances de son côté et maximiser sa rentabilité, il est alors important de diversifier ses placements autant que possible.

Vous êtes jeune et encore loin de la retraite ? Il peut alors être judicieux d’opter pour des placements en Bourse qui généreront des rendements élevés.

Vous êtes en fin de carrière et le départ en retraite approche à grands pas ?

Dans ce cas, mieux vaut choisir des placements moins risqués et se tourner vers une épargne plus sûre.

Il existe différents moyens pour se constituer un capital épargne avantageux en vue de sa retraite.

L’assurance vie

Solution d’épargne préférée des Français, l’assurance vie est l’un des meilleurs moyens de vous préparer une retraite confortable.

Il s’agit en effet d’un placement sûr, souple et performant avec une fiscalité très attractive.

Ce produit d’épargne, que vous pouvez souscrire auprès de la plupart des établissements bancaires, vous permet d’investir pour vos vieux jours en fonds euros sécurisés ou en fonds actions ou immobiliers (unités de compte).

Le ratio rendement/risque est en général très bon et le capital est garanti. Vous pouvez également choisir une assurance-vie en gestion libre ou en gestion pilotée.

Devenir propriétaire de sa résidence principale

En vue de la retraite, devenir propriétaire de votre résidence principale ou acheter un logement vous permettra de diminuer le coût de vos charges, de vous délester du paiement du loyer et de mieux maîtriser vos dépenses liées au logement.

Acquérir le statut de propriétaire pourra également vous permettre d’investir dans l’immobilier locatif pour vous constituer des revenus complémentaires et bénéficier de réductions d’impôts à votre retraite.

Investir dans l’immobilier locatif

C’est également l’un des meilleurs moyens de préparer sa retraite puisqu’il permet d’augmenter ses revenus tout en réduisant ses impôts.

L’immobilier locatif a en effet l’avantage de générer des revenus mensuels complémentaires mais aussi de donner droit à des avantages fiscaux grâce aux dispositifs de défiscalisation immobilière.

Que vous choisissiez d’investir dans l’immobilier neuf via le dispositif Duflot ou dans l’immobilier ancien meublé via le dispositif Censi-Bouvard, votre retraite n’en sera que plus sereine.

Épargner via les placements dédiés

Il existe également des solutions d’épargne spécifiquement dédiées à la retraite comme le Placement d’Épargne Retraite Populaire (PERP) ou le Plan d’Épargne Retraite Collective (PERCO).

Ils permettent aux retraités de bénéficier d’une rente en vue de compléter leur pension.

Une partie des cotisations au PERP peut en plus être déduite du revenu imposable.

Le PERP s’adresse à tous les contribuables français tandis que le PERCO est uniquement disponible au sein des entreprises.

Pour les travailleurs non salariés (TNS) et les professionnels du libéral, le Madelin Retraite permet lui aussi, au travers de versements déductibles des impôts, de se constituer une pension complémentaire de retraite tout en bénéficiant de garanties de prévoyance et d’une baisse d’imposition sur le revenu.

Le cumul emploi-retraite

Dans l’optique où il vous manquerait quelques trimestres de cotisations ou que souhaiteriez continuer à toucher un salaire et épargner après votre départ en retraite, le cumul emploi-retraite peut être un bon compromis.

Pour pouvoir en bénéficier et ainsi cumuler pension retraite et emploi, vous devez respecter un plafond de revenus équivalent à la moyenne de vos trois derniers mois de salaire.

Il faut également attendre 6 mois après la liquidation de la retraite avant de pouvoir reprendre une activité chez l’ancien employeur.

Et vous, qu'en pensez vous ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici