Votre assurance vous informe qu’à partir d’une certaine date, elle vous radie de leur compagnie et vous ne comprenez pas pourquoi ? Alors voici les raisons expliquant pourquoi un assureur décide la radiation d’un de ses assurés.

Défaut de paiement d’assurances

Lorsque votre assureur vous radie pour défaut de paiement, cela signifie que vos cotisations d’assurances ne sont pas à jour. Les prélèvements de votre assurance ont été rejetés par votre banque pour manque de provision. Il est donc urgent d’effectuer un virement ou déposer de l’espèces sur votre compte chèque.

Si vous ne pouvez pas le faire, contactez votre banquier et demandez lui de :

  • Soit augmenter votre autorisation de découvert afin que vos paiements IARD puissent être prélevés
  • Soit forcer les règlements de votre compagnie d’assurance même si vous n’avez pas l’argent disponible. Sachez qu’en forçant les prélèvements, vous paierez des commissions d’intervention. Certaines banques les facturent tous les mois et d’autres tous les trimestres.

Ceci jusqu’à ce que le solde de votre compte soit à nouveau positif.

Si votre assureur clôture votre contrat, vous n’êtes plus couvert pour des futurs risques. Si vous n’avez plus d’assurance auto et que vous êtes responsable d’un sinistre, vous devrez donc payer à la victime des dédommagements. Lorsque vous êtes assuré, c’est la compagnie d’assurance qui se charge du règlement.

Trop de sinistres enregistrés

Une autre raison justifiant votre radiation par votre assurance est trop de sinistres ou dégâts enregistrés de votre part. L’assureur prend cette décision car vous assurer lui coûte trop cher. Votre contrat n’est pas rentable puisque le règlement de vos indemnités est largement supérieur à vos cotisations.

Il préfère donc, après indemnisation du dernier sinistre, de mettre fin au contrat à la date anniversaire.

Vous avez la possibilité de contester cette décision en lui adressant un courrier en accusé de réception. Faîtes lui part de votre mécontentement. Cependant, il n’est pas sûr que celui-ci accepte de revenir sur sa décision.

A vous ensuite de contacter d’autres compagnies d’assurance pour être à nouveau assurer pour votre véhicule, votre habitation ou les membres de votre famille.

Déclaration frauduleuse

Nous vous déconseillons de déclarer de fausses informations à votre assureur car :

  1. En cas d’accidents ou sinitres, vous ne serez pas indemnisé même si vos cotisations sont à jour.
  2. Vous risquez la radiation définitive de votre compagnie d’assurance
  3. Vous serez inscrit au Fichier Central des assurances. Ainsi lorsque vous souhaiterez être assuré de nouveau, aucune autre assurance n’acceptera de vous assurer.

Un conseil : Même si, au regard de votre situation, la prime d’assurance est élevée, il est préférable de déclarer au plus juste votre situation. Par exemple, si votre maison est composé de 5 chambres, inutile d’indiquer une maison avec 3 pièces. En cas d’incendie ou dégâts des eaux, votre assureur ne vous remboursera pas.

Autre exemple : Vous êtes propriétaire de votre maison. A l’assurance emprunteur, vous avez omis de déclarer une maladie (peu importe laquelle) que vous aviez eu. En cas de décès ou invalidité, votre compagnie d’assurance est en droit de refuser l’indemnisation sous prétexte d’une fausse déclaration. Ainsi vous aurez payé une prime d’assurance pendant des années inutilement.

Changement dans votre situation

Un changement dans votre vie personnelle peut amener votre assurance a stoppé le contrat qui vous lie à eux pour des raisons économiques.

Si vous êtes propriétaire d’une voiture citadine et que vous décidez de la vendre pour acheter une voiture de sport avec une puissance beaucoup plus élevé … il n’est pas certain que votre agent d’assurance accepte de vous assurer pour ce véhicule.

Ainsi, avant que votre assureur vous résilie, pensez à le contacter et à lui signaler tous changements dans votre vie personnelle et demandez lui, avant l’achat, s’il accepterait de vous assurer.

Aggravation du risque

Une compagnie d’assurance n’est pas une association ! Ainsi, elle accepte de vous assurer à condition que le risque soit faible sinon le contrat n’est pas rentable pour elle. Donc s’il y a une aggravation du risque encouru, l’assurance décide donc de mettre fin au contrat d’assurance.

Toujours pour l’assurance emprunteur, si vous déclarez une maladie à votre agent d’assurance, il est possible que celui-ci mette fin au contrat. Rassurez vous, cela n’est heureusement pas toujours le cas.

Cette exemple montre pourquoi une assurance résilie un contrat pour aggravation du risque.

Que pensez vous de cet article ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.