Si vous vous trouvez dans une situation de surendettement, le rachat de votre crédit peut vous sembler être la meilleure solution qui s’offre à vous. Malheureusement, toutes les banques n’accepteront pas de racheter vos prêts, en particulier si votre situation financière ne leur paraît pas assez stable pour que vous soyez en mesure de le rembourser dans sa totalité.

En effet, les établissements qui prêtent aux particuliers utilisent un système de points qui, en se basant sur des critères bien précis, permet de déterminer lorsque le rachat d’un crédit est sûr ou non. Avant que le rachat ne soit finalisé, et suite à votre demande, votre dossier va donc être étudié, menant à l’acceptation ou au contraire au refus du rachat de votre prêt.

Nous vous expliquons dans cet article, quelles peuvent être les raisons du rejet de votre dossier, et que faire si l’organisme prêteur vers lequel vous vous êtes tourné refuse de vous aider.

Vous êtes fiché bancaire

La première raison qui puisse expliquer qu’un organisme prêteur refuse de racheter votre crédit est si vous êtes fiché bancaire.

Si votre nom apparaît dans le Fichier Central des Chèques (FCC) ou le Fichier des Incidents de Crédits au Particuliers (FICP) de la Banque de France, il y a fort à parier que votre dossier sera rejeté.

En effet, tous les organismes de crédit commencent par les consulter avant de décider de racheter ou non un prêt. Donc en cas de fichage, il est conseillé de commencer par régler vos dettes (auprès de la banque ou de l’organisme prêteur qui vous a fiché) avant de déposer votre demande. Une fois que vous aurez remboursé votre dette, le fichage sera automatiquement levé par la Banque de France.

Le même problème peut se poser si vous êtes fiché auprès d’un autre organisme financier, partenaire de celui auquel vous avez fait votre demande de rachat de crédit (puisque de nombreuses banques possèdent plusieurs filiales, et communiquent entre elles). Soyez donc particulièrement vigilant afin qu’un éventuel fichage interne ne bloque pas votre dossier.

Vous avez de mauvais antécédents financiers

Lorsque vous allez déposer votre demande de rachat de crédit auprès du prêteur, ce dernier va vous demander des pièces justificatives, notamment vos relevés bancaires sur les trois derniers mois.

Le but est de mieux appréhender vos habitudes financières, et votre capacité à rembourser vos mensualités. Si vous avez des difficultés temporaires causées par une situation délicate (comme une séparation, la perte de votre emploi ou un déménagement), l’organisme sera généralement indulgent et ne considérera pas qu’il s’agissent d’un comportement manifestement dépensier.

Mais si votre dossier financier révèle que vous avez contracté de nouveaux crédits après avoir bénéficié d’un premier regroupement, il en déduira certainement que vous représentez un risque trop fort, et votre demande sera rejetée.

Mais aussi :

Parmi les autres raisons pouvant expliquer un rejet de votre demande de rachat de crédit, on peut également citer :

  • Un éventuel litige avec l’organisme de prêt
  • La non-conformité de votre dossier aux critères d’admissions. Attention, car chaque banque a ses propres critères. Ils peuvent d’ailleurs porter sur votre âge, le nombre de crédits contractés en cours, votre situation familiale ou la détention ou non d’un emploi stable. Ils leurs permettent de juger de votre capacité à rembourser votre prêt dans sa totalité. Et avec la crise, autant vous prévenir que ces critères sont de plus en plus durs et font nettement augmenter le taux de refus en matière de rachat de crédit. Un conseil : Avant le rendez-vous, perfectionner votre dossier de demande de crédit.

Que faire en cas de refus du rachat de votre crédit ?

La première chose à comprendre si votre dossier de rachat de crédit est rejeté par la banque en question, est que vous ne lui devez rien du tout. Si un courtier vous demande de régler des frais de gestion de dossier, sachez qu’il se rend coupable d’infraction à la loi MURCEF, qui oblige les créanciers à ne vous exiger des frais qu’une fois que le rachat aura été accordé.

Vous êtes fiché bancaire

Avant de faire votre demande, pensez à demander directement à la Banque de France si vous êtes fiché bancaire (en vous rendant directement sur place). Si vous figurez dans le fichier du FICP, le mieux à faire est de commencer par rembourser vos dettes auprès du créancier qui vous a fiché. Cela vous permettra d’éviter de vous lancer dans une démarche qui a toutes les chances de déboucher sur un refus.

Si vous êtes propriétaire, vous avez également la possibilité de racheter votre crédit hypothécaire. Mais la meilleure solution reste de déposer un dossier de surendettement qui passera auprès de la commission dédiée à la Banque de France.

Vous avez de mauvais antécédents financiers

Dans ce cas, votre meilleur pari est de déposer votre dossier auprès des organismes les moins exigeants en matière de regroupement de crédit. Certains auront des critères moins stricts, mais des taux beaucoup plus importants.

Encore une fois, il est donc plutôt conseillé de vous tourner vers la commission de surendettement, ou d’attendre que votre situation financière se stabilise et que vos dettes se résorbent. Vous pourrez par la suite monter un meilleur dossier (en attendant toujours un délai de 6 mois entre chacune de vos demandes).

Vous ne remplissez pas les critères de votre banque

Si vous n’avez pas le profil que recherche un créancier en particulier, vous pouvez encore une fois taper à la porte d’autres établissements. Faites cependant bien attention à ne pas faire confiance à n’importe qui, puisque plus votre créancier sera laxiste, plus ses taux d’intérêt seront proches de ceux d’un usurier.

Le mieux est donc de passer par un courtier (comme Solutis.fr), qui pourra vous orienter vers le bon établissement, en évitant de perdre votre temps dans le dépôt d’une multitude de demandes.

Pour quelles raisons un rachat de crédit peut-il être refusé ?
5 (100%) 2 votes


Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.