Factoring : la solution à vos problèmes de paiement en entreprise !

Savez-vous que le factoring est sans doute la solution aux problèmes de paiements et de trésorerie de votre entreprise ?

Aussi appelé « affacturage », le factoring vous permet de disposer plus rapidement du chiffres d’affaires que vous avez facturé, sans devoir attendre l’échéance des factures.

Comment ? Grâce à un établissement de crédit spécialisé qui vous avance le règlement de vos factures et se charge de leur recouvrement.

Si le recours au factoring se développe ces dernières années, il reste encore méconnu de nombreux entrepreneurs.

On vous dit l’essentiel à savoir sur cette nouvelle solution !

Sommaire

Entreprises : Réglez vos problèmes de paiement et de trésorerie

Pour toute entreprise, quelle que soit sa taille, attendre le paiement des factures en cours est toujours trop long.

Et quand les paiements ont du retard, cela pèse sur la trésorerie et peut, à plus ou moins long terme, avoir des conséquences graves sur la pérennité de l’entreprise.

L’affacturage, ou factoring, permet de résoudre cette problématique et de gérer ce risque.

Cette solution peut s’appliquer aussi bien aux entreprises qu’aux commerçants, aux artisans qu’aux professions, aux associations qu’aux freelances, du moment que les factures concernent d’autres entreprises privées ou des institutions et organismes publics.

Sont donc exclues de l’affacturage les entreprises dont les clients sont uniquement des particuliers.

Factoring : Comment ça marche ?

Il s’agit la plupart du temps d’une proposition qui sera faite par le conseiller ou chargé de clientèle profession clientèle de votre banque.

Selon vos besoins et vos attentes, il vous met en relation avec l’établissement de crédit spécialisé nommé factor. Celui-ci s’avère souvent être une filiale votre banque.

Solution de financement innovante, l’affacturage est toujours soumis à l’accord de votre organisme financier.

Il est ensuite établi un contrat de factoring entre votre entreprise et votre factor.

Ce contrat a pour objet de fixer le cadre précis dans lequel vous acceptez la cession de vos factures à votre nouveau partenaire.

Dès la signature de ce contrat, vous présentez au factor toutes vos factures clients (entreprises privées ou organismes publics) dès que celles-ci sont émises.

Pour chacun de vos clients, vous devez fournir au factor : le total de l’encours des factures de ce client, ses coordonnées, son numéro de SIRET/SIREN.

Vous êtes également dans l’obligation d’informer chaque client que vous cédez vos créances à un tiers.

De quelle façon ? Simplement en faisant figurer une mention de subrogation sur les factures que vous lui adressez.

Factoring : Combien ça coûte ?

Le factor vous règle ainsi vos factures selon le montant et les modalités définies dans votre contrat.

Evidemment, le service a un coût et l’avance de vos factures considérée comme un prêt également. Ces coûts sont déduits du montant de vos factures.

Par la suite, le factor prend en charge le recouvrement de la créance, même en cas de contentieux, jusqu’à son terme effectif.

A ce titre, le factor évalue le risque qu’il prend et cela aussi à un coût. A cet effet, le factor va constituer un fonds de garantie en retenant sur vos factures une certaine somme, définie proportionnellement à l’encours de votre poste clients.

Toutefois, lorsque ce fonds de garantie est constitué, le factor n’effectue plus de retenue à ce titre sur vos factures.

Le fonds reste bloqué et les sommes vous sont bien évidemment restituées dès que la fin de vos relations contractuelles avec le factor.

Factoring : En cas de problèmes de paiement

Insolvabilité, défaillance temporaire… Les raisons qui peuvent causer un impayé sont nombreuses.

Dans le cas où le factor ne parvient pas à se faire payer, il utilise le fonds de garantie qu’il s’est constitué pour récupérer le montant qu’il vous a déjà avancé.

En fonction du contrat que vous avez souscrit avec votre factor, vous pouvez être bénéficiaire d’une assurance-crédit.

Dans ce cas, cette garantie prendra en charge vos impayés pour tout ou pour partie, votre fonds de garantie venant compléter si besoin.

Cette assurance-crédit n’est pas nécessaire si vos clients sont exclusivement des acteurs du secteur public : collectivités, administrations, etc…

Malgré quelques réticences, cette nouvelle pratique de l’affacturage commence à remporter la confiance d’un nombre toujours croissant d’entreprises.

Il s’agit d’un des moyens les plus performants actuellement sur le marché pour assurer la bonne santé et la pérennité de sa trésorerie.

Et vous, qu'en pensez vous ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici