Il existe plusieurs sortes de crédit à la consommation : Ceux qui permettent de financer un achat précis ou ceux qui permettent d’obtenir un surcroît de trésorerie, qu’il soit temporaire ou renouvelable.

Le crédit renouvelable ou réserve de crédit

Avec un crédit renouvelable, l’établissement prêteur met à votre disposition une réserve de crédit, sur un compte distinct de votre compte courant, que vous pouvez utiliser en une ou plusieurs fois et aux dates de votre choix.

Autrement dit, une fois que la réserve vous a été accordé et que la souscription du crédit renouvelable est faite, vous pouvez puiser dedans, à votre rythme, sans demander l’autorisation à votre banquier à chaque utilisation.

Ce n’est, en outre, qu’à partir du moment où vous commencez à utiliser votre réserve que le compteur des intérêts commence à tourner. Elle se renouvelle automatiquement au rythme de vos remboursements. Chaque échéance doit comprendre un remboursement minimal du capital emprunté.

Le crédit renouvelable se cache partout. Il peut être associé à une carte bancaire ou à une carte de fidélité délivrée par un commerçant. Vous pouvez identifier cette association par l’intitulé « carte de crédit » mentionné sur la carte.

Attention, chaque utilisation fait tourner le compteur des intérêts ! C’est le principal inconvénient de ce type de crédit par ailleurs très souple : vous n’en maîtrisez pas le coût puisqu’il dépend des utilisations que vous allez en faire et de la vitesse à laquelle vous allez rembourser les sommes mises à votre disposition.

En général, les établissements prêteurs vous offrent le choix entre plusieurs options de remboursement. Par exemple, un remboursement de 30 ou 75 € par mois jusqu’à 750 € d’utilisation, de 40 ou 120 € par mois entre 750 et 1500 € d’utilisation etc.

Vous devez avoir à l’esprit que plus les mensualités sont faibles, plus vous mettrez du temps à rembourser votre réserve et plus cela vous coûtera cher.

Vous pouvez effectuer à tout moment des versements complémentaires pour rembourser plus vite votre crédit, voire de régler en une seule fois la totalité du solde du prêt. Aucune pénalité ne peut vous être réclamée.

Le taux d’intérêt d’un crédit renouvelable annoncé dans l’offre préalable est toujours variable ; autrement dit, il n’est pas fixé une fois pour toute. Son niveau dépend d’ailleurs des tranches d’utilisation de votre réserve : le taux le plus faible s’applique aux tranches les plus élevés. Les taux qui vous seront appliquées vont donc varier au cours de la durée de remboursement.

Le crédit affecté : un prêt lié à un achat précis

Également appelé crédit affecté, les crédits liés à un achat vous sont accordés pour financer l’achat d’un bien ou d’un service précis : bien d’équipements de la maison, travaux d’aménagement et de décoration, voyage…

Ils sont généralement proposés directement sur le lieu de vente par un organisme de crédit à la consommation associé au vendeur, mais rien ne vous interdit de vous adresser à votre banque ou un autre organisme spécialisé qui vous propose un taux plus alléchant.

Avec ce type de crédit, les contrats de vente et de prêt sont interdépendants : le vendeur ne pourra vous remettre le bien ou exécuter le service que si vous obtenez votre prêt ; si vous ne l’obtenez pas, le contrat de vente sera automatiquement annulé (le vendeur ne peut pas vous obliger à payer comptant).

Inversement, si le vendeur n’est pas en mesure de vous livrer ou d’exécuter le service, le contrat de prêt sera annulée. Mais attention, pour que l’interdépendance entre les deux contrats joue, il faut que l’offre de crédit mentionne noir sur blanc la description du bien au service concerné et le type de crédit : « crédit accessoire à une vente »

Un conseil : Ne signez pas une offre de crédit personnel ou de crédit renouvelable « non affecté » pour financer un achat précis : si finalement la vente n’est pas conclue, vous ne pourrez pas demander l’annulation du prêt.

Compte tenu du lien entre le contrat de vente et le contrat de prêt, tant que vous n’avez pas accepté l’offre préalable, le vendeur ne peut pas vous demander un versement à titre de réservation. Il ne peut l’exiger que lorsque le bon de commande et l’offre de crédit auront été signé.

Pour autant, votre engagement n’est pas définitif puisse que vous pouvez revenir sur votre décision et faire jouer votre droit de rétractation. Vous disposez d’un délai de 14 jours calendaires (samedi , Dimanches et jours fériés compris) pour vous rétracter éventuellement. Si vous vous rétractez dans les sept premiers jours, l’annulation du crédit entraîne automatiquement l’annulation du contrat d’achat ou de fourniture de services. Dans ce cas, le vendeur devra vous rembourser les sommes éventuels versées à titre d’acompte.

Dans le cas où vous renoncez au crédit entre le 8ème et le 14ème jour, le contrat de vente n’est pas annulé automatiquement. Vous devez alors choisir un mode de paiement pour régler le commerçant. Et si le prêteur a déjà débloqué le crédit, vous devrez rembourser le capital et régler les intérêts calculés entre la date de versement des fonds et celle du remboursement.

A savoir : Le délai de rétractation peut être ramené à trois jours si vous demandez la livraison du bien ou la fourniture de la prestation immédiate.

Le prêt personnel

Le crédit personnel vous est accordé pour couvrir un besoin temporaire de trésorerie sans qu’il soit affecté à un achat particulier : vous êtes donc libre d’en faire ce que vous voulez !

Les fonds sont mis à votre disposition en une seule fois. La durée du prêt et le montant des mensualités sont fixés une fois pour toutes lors de la signature du prêt.

Principal intérêt de ses prêts : leur taux d’intérêt est généralement inférieur à celui d’un découvert ou d’un crédit renouvelable.

Si le regroupement de crédits comprend un crédit immobilier, ce prêt est traité comme un crédit immobilier lorsqu’il représente plus de 60 % du montant du regroupement de crédits. Si des crédits renouvelables sont concernés par le regroupement de crédits, la loi prévoit que l’établissement financier pratiquant ce rachat doit vous proposer de clôturer ces crédits revolvings.

Un conseil : Avant de souscrire un prêt personnel, faîtes une simulation de crédit avec un comparateur en ligne comme Financer.com.

Le prêt étudiant : un crédit pour financer les études

La plupart des banques proposent des prêts réservés aux étudiants, âgés de 18 à 25 ans, souvent à un taux inférieur à celui des prêts accordés aux autres types de clients.

Ce sont des crédits non affectés, dont le montant est généralement limité à 20 000€ ou 30 000€.

Ces prêts appartiennent à la catégorie des prêts personnels mais s’en distinguent par leur mode de remboursement.

Il comporte une période de franchise, aussi appelé « différé de remboursement », pendant laquelle l’étudiant (qui n’est pas censé avoir des revenus régulier) n’a pas à rembourser le capital emprunté. Il ne commencera à rembourser son prêt qu’au terme de cette période, une fois qu’il aura achevé ses études et trouver un emploi stable.

Ce différé de remboursement peut être partielle ou totale. Avec un différé partiel, l’emprunteur commence à payer dès la mise à disposition de son prêt. Les intérêts sont dus sur le capital emprunté et la cotisation d’assurance aussi attachés au prêt.

Avec un différé total, il n’y a rien à débourser pendant la durée du différé (à l’exception de la cotisation d’assurance). L’étudiant ne commencera à amortir son prêt, c’est-à-dire à rembourser le capital et à payer les intérêts, qu’à la fin de la période de différé. Plus séduisante, cette deuxième solution est aussi plus coûteuse que la première.

Sachez qu’il existe un prêt étudiant garantie par l’État qui permet d’obtenir un crédit sans caution parentale. Actuellement, il y a cinq établissements partenaires : Société Générale, Crédit Mutuel, CIC, Banque Populaire et Caisse d’Epargne.

Les cartes de fidélité

Les cartes de fidélité délivrée par les grandes enseignes sont le plus souvent associé à la mise en place d’un crédit renouvelable.

Elles vous permettent de régler directement vos achats et de bénéficier de différents avantages réservés aux porteurs de la carte : paiement en 4 ou 5 fois sans frais, réduction, points de fidélité, etc.

Pour en profiter, vous devrez régler vos achats avec la carte. Pour autant, vous n’êtes pas obligé d’utiliser le crédit associé. Depuis le 1er mai 2011, c’est cartes sont utilisables par défaut « au comptant », sans activation du crédit. Ce n’est que si vous donnez votre accord exprès pour un paiement à crédit, lors de votre passage en caisse ou à la réception de votre relevé de compte, que votre crédit renouvelable est activé.

La location avec option d’achat (LOA)

La location avec option d’achat est une forme particulière de crédit à la consommation destiné à l’acquisition des biens d’équipement d’un certain prix, tels qu’une voiture, un bateau, une caravane ou un piano.

Si ce mécanisme vous permet de disposer immédiatement du bien, vous n’en êtes pas propriétaire, mais seulement locataire. Ce n’est que si vous exercez l’option d’achat à l’issue du contrat que vous deviendrez le véritable propriétaire du bien financé par LOA.

Bien que vous ne soyez que locataire du bien ainsi financé, vous devez cependant assumer toutes les charges qui pèsent normalement sur le propriétaire : frais d’entretien et de réparation, frais d’immatriculation et d’assurance dans le cadre d’une voiture ou d’un bateau…

Par ailleurs, en cas de perte ou de vol, c’est l’organisme financier propriétaire qui va percevoir l’indemnité d’assurance à votre place et vous serez tenus de lui rembourser la différence entre la valeur de rachat du bien et le montant de cette indemnité. D’où l’intérêt de souscrire une assurance complémentaire « de pertes financières ».

Le mécanisme d’une LOA est le suivant :

  • À la livraison, vous versez un dépôt de garantie, auquel s’ajoute parfois le versement d’un premier loyer d’un montant supérieur à celui des autres loyers
  • Pendant la durée de la location, vous payez chaque mois un loyer

À l’échéance du contrat, deux possibilités s’offrent à vous :

  1. Soit vous rendez le bien et l’établissement financier vous restitue votre dépôt de garantie
  2. Soit vous décidez de conserver le bien pour devenir propriétaire, moyennant le versement du prix de rachat fixé au contrat

Un des avantages de la location avec option d’achat est de régler chaque mois un loyer souvent moins élevé qu’une mensualité de crédit. Et la LOA est intéressante pour les personnes qui changent fréquemment de véhicule, car elles ne règlent pas l’intégralité du prix d’achat avant la reprise de la voiture.

En revanche, si le locataire décide de conserver le bien, le coût global de la LOA sera plus élevé que celui d’un crédit classique. Et pendant la période de location, le consommateur n’est pas propriétaire du bien.

Attention : Il n’est pas possible de rembourser un contrat LOA par anticipation. Seule possibilité offerte par certains organismes pour mettre fin à la location : exercer par anticipation votre option d’achat.

 

 

Les différents types de Crédit à la Consommation
5 (100%) 1 vote

Vous aimeriez également


Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.