Les bonnes pratiques de l’investissement en bourse

La Bourse est un marché financier où les sociétés mettent en vente des actions.

Les acheteurs ont ainsi la possibilité d’acheter des titres qui représentent une petite part de l’entreprise. Ils deviennent actionnaires.

Les entreprises utilisent la Bourse pour leurs besoins en financement.

En vendant des titres, elles financent leurs investissements sans faire appel au prêt bancaire.

La Bourse est ouverte à tous, aussi bien aux entreprises qu’aux particuliers.

Elle permet de diversifier son patrimoine et de générer des revenus passifs.

En revanche, investir en bourse sans connaître ce domaine peut paraître effrayant !

Vous trouverez dans cet article 9 bonnes pratiques à mettre en œuvre avant de vous engager.

Déterminer le montant du capital à investir

À partir du moment où vous souhaitez commencer à placer votre argent en bourse, il est important de définir la somme que vous souhaitez investir.

Cette somme ne doit pas être nécessaire à votre quotidien.

C’est un surplus que vous investissez sur le long terme pour qu’il puisse générer des rendements et vous aider à constituer une épargne.

Définir votre profil investisseur

Une fois que vous avez défini la somme allouée pour votre investissement, vous devez évaluer votre appétence au risque.

Connaître votre sensibilité au risque et à l’éventuelle perte de la somme engagée, vous aidera à choisir le bon support financier.

Un exemple : le fait de savoir que potentiellement vous pouvez perdre l’intégralité de la somme misée ne doit pas vous empêcher de dormir.

Sinon, c’est que la somme engagée est trop importante ou mal répartie entre vos supports financiers.

Vous devez être conscient que les marchés financiers sont imprévisibles.

C’est sur une longue durée que votre placement apportera de la rentabilité, même en cas de krach boursier.

En effet, les événements passés montrent qu’en cas de krach, la prise de recul est primordiale pour ne pas céder à la panique.

Car, contrairement à ce que l’on peut croire, il est possible d’augmenter le nombre d’actions de son portefeuille et s’enrichir en les achetant à très bas prix pour les revendre lorsque le prix remonte.

La plus-value réalisée est alors très avantageuse.

Mesurer le risque

Le fait d’investir en bourse est souvent associé au fait d’effectuer un placement à risque.

En effet, les fluctuations des marchés et les aléas de la bourse de Paris, n’apportent aucune garantie sur le capital investi.

Il est possible de vous retrouver avec d’importantes moins-values entre le moment où vous avez acheté vos actions et celui où vous les revendez.

D’où l’importance de définir en amont votre profil investisseur et la somme allouée.

Définir les objectifs de l’investissement

Chaque personne aura des attentes et des objectifs différents qu’il est important d’identifier et de planifier avant de se lancer.

Ils ne sont néanmoins pas figés et pourront toujours évoluer avec le temps et vos envies.

En fonction de votre âge et les raisons qui vous poussent à investir en bourse, vous adapterez votre stratégie de placement et le choix des supports financiers.

Par exemple, si vos projets impliquent de récupérer votre mise dans les années proches qui suivent le placement, il est plus judicieux de ne pas investir en bourse.

Savoir s’entourer du bon intermédiaire financier

Lors de l’achat ou de la vente d’actions, il est nécessaire de faire appel à une banque, un courtier ou un gestionnaire de patrimoine.

Ces intermédiaires financiers pourront également vous conseiller en fonction de votre profil sur le choix des supports financiers qui s’offrent à vous et qui vous correspondent.

Choisir le canal de placement financier

Pour acheter des actions, il existe différentes façons que peuvent vous conseiller les intermédiaires financiers :

  • soit de façon directe via l’achat de titres, d’actions ou d’obligations,
  • soit indirecte via des fonds en investissant sur différents supports : le PEA (plan épargne en actions), le contrat d’assurance-vie ou le compte-titres.

En règle générale, à moins de bien connaître ce domaine pour pouvoir investir de façon directe, la plupart des particuliers font appel à des professionnels pour les aiguiller et gérer leur portefeuille.

Anticiper les frais

Les frais associés aux investissements en bourse sont nombreux :

  • les frais de courtage, relatifs aux ordres d’achat ou de vente pour les actions ou les fonds,
  • les frais de souscription, soit la commission prélevée lors de l’achat d’un fonds,
  • les frais de gestion,
  • les frais de tenue de compte.

Ces frais varient également en fonction du produit financier et de votre intermédiaire.

Il est impératif de vous renseigner en amont afin de comprendre et calculer les frais qui découlent du choix de votre placement financier.

Étudier les actions, les fonds ainsi que les dividendes et les rendements

Habituellement, dès lors que l’on cherche à investir et placer son argent, il est conseillé de bien se renseigner sur les actions et les fonds :

  • l’historique,
  • la solidité de l’entreprise,
  • la date de création,
  • les performances,
  • les rendements,
  • les dividendes,
  • etc.

En effet, chaque année, les entreprises qui ont réalisées des bénéfices reversent une partie de ceux-ci à leurs actionnaires, sous forme de dividendes. Ils évoluent chaque année.

Le dividende versé une année ne garantit pas le montant du versement de l’année suivante.

En revanche, une étude sur plusieurs années révèle la tendance globale de l’entreprise.

Le rendement dépend de l’évolution de la Bourse. Il est à associer au potentiel de l’entreprise.

Le calcul du rendement est le rapport entre le dividende et le cours en bourse d’une action, exprimé en pourcentage.

Par exemple : pour l’achat d’actions à 50 € avec un dividende de 2.50 € en 2017, le rendement est de 5 %.

Mais si la valeur de l’action chute à 20 €, la perte est beaucoup plus importante.

Diversifier et répartir son patrimoine

Dans le monde des affaires, il est conseillé de ne pas tout miser sur une seule opportunité ou un projet unique.

En bourse, il est vital de jouer sur la diversification de ses placements et répartir son capital sur différents types d’actions (catégorie de produit, zone géographique…).

Le pourcentage de répartition entre les différents supports financiers est également primordial.

En effet, il est prudent de placer entre 50 et 80 % de la somme dédiée aux investissements sur un fonds dont le capital est garanti afin de sécuriser cette somme et placer le reste sur des supports plus risqués.

Et vous, qu'en pensez vous ?

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici